Les Iles Canaries – un Noël à La Gomera

Article translated in English below 😉

Lundi 17 décembre, une date mémorable sur mon carnet de bord !

Nous quittons Tenerife pour visiter une nouvelle île de l’archipel nommée La Gomera, à seulement quelques heures de navigation. Elle est bien plus verte que les autres îles, au moins nous aurons un peu de salade à ajouter à notre repas de Noël. Quelques minutes de moteur, puis différentes émotions m’envahissent le corps au moment d’honorer la manœuvre du jour ; un mélange entre appréhension, frousse, excitation, joie, bonheur et fierté. « Anna, tu finis ta clope, et tu sors le génois ! » Pas de souci Capitaine ! J’essaye de reprendre tous les tiroirs de ma cervelle pour me remémorer la façon dont mes chers camarades faisaient ! Je réfléchis durement. Mince comment faisaient-ils déjà ? Bon, le bout (de corde) rouge et blanc passe de où à où ? Et ce bout jaune et bleu qui transperce le piano ? Il doit bien avoir un rôle utile dans la pièce de théâtre lui aussi ? Plus simplement, pour vous mettre dans le contexte. vous souvenez-vous du jeu du QUI EST-CE ? Pour moi c’est le même jeu, non pas pour deviner des visages à lunettes mais bel et bien des cordages de couleurs ! Et si tu te trompes, tu sors simplement la grande voile à la place du génois:-) Ce n’est presque (pas) la même ! La grande vadrouilleuse que je suis se trouve d’un seul coup bien seul au milieu de l’océan en compagnie de 2 spectateurs. Ne souhaitant pas prendre de risques, je donne ma langue au chat et fait appel à un ami ! Puis la mémoire rafraîchie, je me lance : la drisse au niveau de l’enrouleur à l’air libre, une écoute à bâbord détachée (l’écoute c’est un long « bout » de corde qui sert à ouvrir et régler l’angle de la voile du génois), une autre à tribord où je tourne la manivelle, et tourne la manivelle, et tourne… (Putoche ça fait les biceps !!!).Et hop, le grand drap blanc sur l’avant est de sorti! Un Moment de fierté m’envahit et je n’ai plus qu’à me la couler douce !

Au moment d’arriver, le lancer du pêcheur s’enflamme; le fil de pêche défile et la canne se plie pour embrasser la mer ! On ramène le dinosaure à bord, une sorte de poisson mutant au gros ventre à bière avec un bec de perroquet et deux dents de lapin, au précieux nom de Tétrodon Stellatus ou poisson globe Lagocephus (merci internet). Ce dernier étant toxique, il aura le droit de rentrer chez lui après un sauna de quelques minutes dans le cockpit !

Pendant que le Capitaine reste couché suite à un mal de terre (grippe ou autre), nous nous entraînons à la pêche aux harpons ! Pas grands poissons près de la plage ou pas grands pêcheurs sommes-nous ? Comme je suis à sécher tel un cormoran sur une pierre, mes yeux fixent une vieille dame qui se cache sous une longue veste marron. Elle regarde autour d’un bâtiment délabré, tout en étant à l’affût des regards indiscrets. Étrangement elle me fait penser à la dame aux pigeons dans « Maman j’ai raté l’avion », même allure, même visage, nourrissant pigeons avec des graines et chats de gouttières avec de grandes parts de pizza.

……………………….

Sacs sur le dos, je continue ma formation d’auto-stoppeuse professionnelle, grâce au professeur Matthieu ! Les bonnets de Père et Mère Noël ont un effet immédiat et nous partons rapidement inspecter les lieux. La Gomera, un bout de terre que je recommande, aussi bien pour sa verdure qui la diffère des autres îles arides des Canaries, que pour la bonté de ses locaux ! Après plusieurs heures de marche à remplir nos poumons d’air frais, notre nuit en hamac où je suis à deux doigts de perdre 2 doigts de pieds,est agrémentée d’une pleine lune aux reflets inoubliables sur la nature environnante. Je respire, me ressource et équilibre mes chakras.

Le 24 décembre 2018

Un Noël passé à nouveau loin de la famille et des proches !

En ce 24 décembre,nous partons en tant que grands chefs cuistots au marché et supérette du coin acheter les ingrédients immanquables pour un réveillon de Noël réussi : en entrée, les crevettes fraîchement cuites à la mayonnaise, pour le plat, le fameux roti de bœuf agrémenté de ses haricots verts et patates sautées et pr les papilles le fromage/salade . Un repas bien classique français, certes,mais chacun sa spécialité ; vous les anglais vous mangez bien votre traditionnelle pintade aux marrons ! Nous optons tout de même pour une variante canarienne avec la royale mousse d’avocat et un super dessert de Gofio fait-main ( quelle idée ai-je eu, première et dernière fois ! Essayer de monter des blancs en neige avec des fouets mis sur la visseuse .. cela ne fonctionne pas)

Trois Bourses bien remplies ( poches plastiques pour les non vendéens!!) de bouffe et vin à gogo bien sûr, nous faisons un crochet à l’imprimerie récupérer la cadeau personnalisé de Bernard ! Quelle classe ce tee-shirt dédicacé au Capitaine slip ! L’après-midi,étant réalistes et ne croyant plus au père Noël passant à travers le mat ( le mat n’est pas large et le chaperon rouge a une trop grosse bedaine) nous décidons tous les 3 de faire du shopping dans les magasins chinois environnants pour trouver la surprise du siècle du voyageur: un objet pas trop encombrant, pas trop lourd et utile bien sûr, sans que cela dépasse les 10euros du Tourdumondiste fauché ! Un couteau suisse avec la boussole intégrée et la fourchette/cuillère pliable ..de quoi ravir Matthieu pour son tour du monde en stop!

Pour marquer la grande occasion, je troque mes habits de garçonne contre une petite touche féminine classe : cheveux lissé au peigne de 4 cm, un petit haut blanc/noir trouvé en seconde main à Hongkong et toujours en état après 8 mois, une paire de boucles d’oreilles rose pour la couleur, sans oublier la petite pointe de crayon noir pour agrandir les yeux ! Enfin je me reconnais dans le miroir ! Moi, Anna, femme avant tout !

Le dîner à la bougie est un régal et nous discutons jusqu’à tard! La montée au mat de nuit pour chercher mon cadeau fut également une partie de rigolade ( ah ouai le père noël existe vraiment ??? ) Le vin et le champagne passe très, très, très bien et j’en profite pour transmettre mes remerciements à ces gentils navigateurs inconnus qui ont laissé les 2 bouteilles de champagnes sur la poubelle des Canaries. Au lieu de les jeter, vous aviez raison de penser aux prochains qui furent nous-même. Des bulles d’un excellent goût! Cependant, je porte plainte contre les producteurs pour ne jamais indiquer l’adresse de Modération sur leurs étiquettes ou mentionner que cela provoque un mal de tête le lendemain !

Concernant le 25 décembre en mer ( La Gomera – Tenerife), jour du petit Jésus, je ne vous détaillerai cette journée de transit qu’en peu de lignes : gueule de bois, fatigue et ventre plein de la veille rime avec grand mal de mer durant tout le trajet ! Merci capitaine pour avoir tenu le cap solo jusqu’à l’arrivée Tes 2 matelots étaient effectivement en mode de survie sur un monocoque essayant de créer un océan-jaccuzzi ou plutôt renvoyer les petites bulles à son propriétaire. 😉

BONUS du jour: une vidéo inédite, récapitulative de 4 lutins séjournant 2 mois au pays des coui-coui.

Canaries Islands – Christmas in La Gomera

Monday, 17th December 2019, an unforgetable day written on my diary !

We left Tenerife to visit another island in the archipelago, La Gomera, only a few hours away sailing from San Miguel Marina. This one is way greener than Tenerife. Great for us, we will have some salad to enhance our christmas meal. A few minutes on the engine, and a lot of emotions invade my body while I have to honor the maneuver of the century. A blend between nervousness, fear, excitement, happiness, pleasure and sense of pride! « Anna, after your cigarette, you unroll the genoa ! » « No problem Captain ! » I first try to connect all my brain network to remember, step by step, how the guys did before. While i am answering to the Captain, I am wondering myself : Damn, how did they do exactly? Well, where is going this red and white rope? And what about the yellow and blue one passing through the piano ? If it is here, for sure, it has an main part in the play. In order to put you in the context of how I feel at the moment, it’s quite simple to explain : have you ever played the game « Guess who ? » You know the one you have to determine the opponant’s character. For me, it’s the same, not by eliminating pretty face but by guessing each ropes utility. And if you make a mistake, don’t worry, you just open the mainsail instead of the genoa. It’s nearly (not) the same! ;-)The well traveled person that I am feels totally small in this wide ocean, and so alone in front of those 2 pairs of eyes fixing at me. Not wishing to take any risks, I throw in the towel and decide to « Phone-a-Friend ». My memory updated, I throw myself in : I release the halyard at the roller furler and the sheet at the port side, then I quicly go to the starboard to turn the winch, and turn the winch and turn… ( damn, this makes my biceps working hard!!). A few minutes later, we can see the white sheet floating to the wind. I feel so pride of myself and now it is time for me to watch the world go by !

Just before arriving to La Gomera, the throwing is becoming crazy, the fishing line scrolls and the rod goes down to give a big hug to the sea. We welcome on board this dinosaur, a mutant fish species with a massive beer belly, a parrot beak and rabbit teeth. Thanks to internet, it is named Tetraodon lagocephalus stellatus. Toxic fish, it comes back home after a sunbath on the cockpit.

While the captain is taking a long rest suffering from a land sickness or probably a flue, we train ourselves to the harpoon fishing ! Not a lot of fishes are swimming nearby the coast or rather not good fisher(wo)man are we ? As I am drying on a big stone like a cormorant, I stare at an old woman, hidden under a long brown vest. She is scanning around an delapidated building looking at some intrusive eyes. Strangely, she reminds me the Pigeon Lady in the movie « Home Alone » ; same face, same appearance, same behaviour feeding pigeons with seeds and cats with some slices of pizza.

……………………….

Rucksac on the back, I keep going on my professional hitchiking course, thanks to professor Matthieu ! Christmas hat on our heads work very weel and we quickly go to explore the mountains. La Gomera island is a place that I totally recommend. Not only for the kindness of local people,but also because this one is so green and different from the other arid Canarias’ Islands ! After a few hours walking fulfilling our lungs with fresh air, we set up our hamock bivouac (where I nearly lost 2 finger toes), and enjoy the moment that is beautified by a full moon reflecting over an incredible surrounding. I breath, recharge my batteries, and I balance the chakras.

The 24th December 2018

Another Christmas time far away from my family !

On this December 24th 2018, we go to the nearest market and supermarket, to buy the unmissable ingredients. As amazing Head chef, we want to enjoy an amazing christmas eve, that includes: for starter, freshly cooked shrimps with mayonnaise, for the main plate, the famous roasted beef surrounded by greenbeans and sauted potatoes, and for taste buds, some cheese and salad. A typically french meal, that’s right, there are specialities for each country ! You native english guys, you enjoy by the same way your traditionnal christmas turkey with chetnuts. ! Being away from family and in a Spanish speaking country, we finally opt for a canarian touch to come with our chrsitmas meal : a royal avocado mousse and a tasty homemade Gofio dessert ( What an idea did I take? First and last time ! Trying to make some blanc with a fouet attched to a xxx… breaking news: it doesn’t work!

Three grocery bags full to the top with food and wine to go crazy, we are making a stopover to the print shop to collect our personalised present for Captain Bernard! What a T-Shirt! So cool and dedicated to Captain Underwear! In the afternoon, being down to earth and not believing in Santa going through the mast to bring my present (The mast not being wide and the Little red riding hodd having a beer belly), the three of us decide to go shopping in the nearest Chinese stores to find the best traveller present available on the market: not too big, not too heavy, that can fit in the bag and is useful on a day to day basis, without being too expensive. Understand a 10 euros budget for broke backpacker/globetrotter! A multifunction knife with compass and a contractable fork/spoon… Enough to make Matthieu happy for his world tour!

To make this special night even more special, I switch my manly for a small touch of feminity: hairdressing with a 4cm comb, a wee white & black top found in a charity shop in Hongkong and that still suits me eight months later, and some pink earrings for a colourful touch. Without forgetting the wee touch of make up to increase my eyes with black khol! I can finally recognise myself in the mirror! Me, Anna, A woman before all!

The candle dinner is lovely, and we talk until late! So late 😉 Climbing up the mast to get my Christmas present was hilarious. Wine and champagne are going down very, very, very well and I take this opportunity to send my regards to those lovely unknown sailors whohave left two bottles of champagne at the top of the bins in Las Palmas. Instead of throwing them away, you were right to think about others that appeared to be us. They were lovely to my taste! However I would like to complain against the maker that never mentioned the “Moderation” on the label or said about the headache on the next morning!

Regarding December 25th at sea (La Gomera – Tenerife), day of the wee Jesus, I will only describe this day on a few words: hangover, tired and full belly from the previous day rime with sea sickness for the whole journey! Thank you Captain to have been able to hold the cap solo until the port. Your deckhands were surviving on a monohulled boat, trying to create a jacuzzi ocean, or more accurately to send back the bubbles to his owner. 😉

BONUS of the day : an exlusive video about 4 sailors staying in the Canaries during 2 months.

Leave a Reply